Ce qu’il faut faire avant de devenir Freelance ?

Après des années de salariat, vous décidez d’emprunter le chemin de l’indépendance. Une liberté qui implique une nouvelle rigueur.
Terminées les journées monotones de 9h à 17H. En basculant dans le statut de Freelance, un nouveau monde s’offre à l’ancien salarié : horaires flexibles, recherche de clientèle ; mais aussi, angoisse des règlements qui n’arrivent pas, sans parler des délais impossibles demandés par le client. En clair, un monde pétri de liberté, mais où le prix à payer est élevé.
Or, qu’est-ce qu’un Freelance si ce n’est un entrepreneur circonscrit à son seul métier ? C’est la raison pour laquelle il est impératif pour les freelances de se lancer comme si c’était une création d’entreprise. Voilà les étapes à ne pas omettre dans cette phase de préparation.

1.Ayez des ressources financières de secours

Comme un entrepreneur, un Freelance a intérêt à débuter une activité avec une mise de départ. À moins que le travailleur indépendant n’ait déjà un client régulier, les nouvelles missions ne tombent pas du ciel. Et puis, certains investissements sont peut-être nécessaires.

2.Transformez votre maison en bureau

En Freelance, le domicile se transforme inévitablement en bureau, centre de réunion, atelier, etc… Attention cependant à ne pas se laisser distraire par tous les écrans qui jonchent la maison.
Sérieux ou non, un Freelance doit se fixer certaines règles, s’il ne veut pas être happé par les multiples distractions qu’offre le domicile.

3.Entrez dans les réseaux qui vous intéressent

Comme le créateur d’entreprises, une des plus grandes difficultés pour un Freelance est de rentrer dans un écosystème. Un espace qui lui permet d’avoir des échanges, des partenariats. En clair, de gagner des clients et se forger une réputation. En effet, si c’est pour se mettre à côté du radiateur, cela ne sert à rien.

4.Pensez comme un entrepreneur

Plus qu’un expert, un Freelance est le propriétaire de sa propre marque. Il a beau développer son métier, les prospects doivent le percevoir comme le dirigeant de sa propre marque.
Le meilleur moyen pour être perçu de manière positive par le réseau constitué par le travailleur indépendant.

5.Mettez en place un programme de formation

Le plus grand manque quand on se lance dans une activité de Freelance, c’est la formation. Quelle que soit la compétence de départ, elle doit forcément évoluer. Plus qu’un salarié, un freelance doit progresser.
Assistez à des séminaires, des conférences. Tout est bon pour affiner vos compétences.
Au final, devenir Freelance, c’est accepter l’apprentissage tout au long de sa vie… comme les entrepreneurs.

 

Source de l'article

Inscrivez-vous en 1 clic !

Vous possédez un compte sur l'un de ces services ? Inscrivez-vous en cliquant sur l'un d'entre eux !
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur En savoir plus