Le bonheur au cœur de la fonction RH

Le bonheur au travail ! À l’entendre on dirait encore une de ces promesses utopiques auxquelles on essaye de nous faire croire. Et pour cause, on a tous tendance à éviter de parler boulot une fois entre amis ou en famille, s’efforçant de cultiver notre bien être en dehors de la sphère professionnelle. Et pourtant il est tout à fait possible d’allier travail et bien être!

Le bonheur au travail étant devenu un réel enjeu pour les entreprises aujourd’hui, elles sont de plus en plus nombreuses à orienter leur efforts envers le bien être de leur salariés. Cette approche axée sur le bonheur des collaborateurs a donné naissance à un nouveau métier, il s’agit du Chief Happiness Officer ou Directeur du bonheur au travail.

 

Mais concrètement, comment intervient le CHO pour rendre ses collègues plus heureux au travail?

Le CHO assure le rôle de facilitateur entre l’employé, la hiérarchie et les Ressources Humaines. Il se concentre à déployer des activités pour le bonheur des collaborateurs. Cela passe par des actions concrètes, notamment :

- Valoriser l’employé en tant que professionnel mais aussi en tant qu’individu, en l’aidant à gérer ses émotions ; -Garantir aux employés un cadre de travail agréable et un climat serein propice à l’épanouissement ;

-Etre à l’écoute des collaborateurs. Le CHO est la personne de contact en cas de problème en entreprise ;

-Apprécier le travail de chacun et donner de la reconnaissance aux employés à juste titre ;

-Accorder plus de liberté, en vue de motiver les troupes ;

-Aider à concilier vie professionnelle et vie privée afin de satisfaire les besoins de tout un chacun ;

-Encourager le travail d’équipe, en organisant des évènements et des opérations de team building destinées à renforcer l’esprit d’équipe et la cohésion du groupe ;

-Donner de l’estime aux collaborateurs en les impliquant dans le projet de l’entreprise.

On l’aura compris, le bien être au travail profite aussi bien à l’entreprise qu’aux employés. C’est un enjeu de productivité, d’attraction et de rétention du personnel. Le CHO mène autant d’actions qui visent à réaliser ces objectifs sur le terrain en joignant l’utile à l’agréable. On passe le plus clair de notre temps au travail autant le faire avec le sourire!

On s’accorde à dire que l’argent ne fait pas le bonheur, cet adage prend sens au sein des entreprises qui croient que la rémunération comme seule motivation est contre productive.

Le bonheur au travail tient bien davantage dans des notions de valorisation, de reconnaissance, d’écoute, de communication, de liberté et de sécurité.

Par cette pratique, l’ensemble des processus RH tendent à être redéfinis dans le but d’assurer à chaque employé une expérience heureuse sur le lieu de travail. Une expérience à vocation d’engendrer l’épanouissement personnel.

 

Le CHO vient enrichir la fonction RH d’un poste résolument transversal, conciliant vision stratégique et réalité opérationnelle. Une fonction d’innovation managériale qui reste encore à définir mais dont les enjeux en font certainement un métier d’avenir.

 

Mira EL MEHDAOUI

Inscrivez-vous en 1 clic !

Vous possédez un compte sur l'un de ces services ? Inscrivez-vous en cliquant sur l'un d'entre eux !
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur En savoir plus