CV en anglais : toutes les règles à connaître

Faire son CV en anglais, un casse-tête ? Détrompez-vous. Tant que vous ne traduisez pas mot à mot votre CV, tout ira bien. Cadremploi vous révèle toutes les règles à connaître pour bien rédiger votre CV en anglais.

Dans votre carrière vous serez un jour amené à réaliser votre CV en anglais. Un bon moyen de montrer votre niveau de langue aussi bien auprès d’une entreprise anglo-saxonne que d’une entreprise française, où l’anglais est la langue usuelle. Mais attention, le CV en anglais est foncièrement différent du CV en français.

 

CV en anglais : traduction de son CV ou création d’un autre ?
Vous devez réaliser un autre CV qui ne sera pas une simple traduction de celui en français. Autrement « vous risquerez de faire des fautes et même d’oublier de traduire des mots. Il faut presque partir d’une page blanche », conseille Coralie Girard-Claudon, responsable manager du bureau de recrutement parisien Approach People.

 

Les particularités du CV en anglais

Un CV anglais peut s'étendre sur une à deux pages maximum (il est courant de dépasser une page). Permettant au CV d’être plus aéré, selon Lorena Gutiérrez l’associée senior de Michael Page.
Il ne doit pas forcément être accompagné d’une photo. Celle-ci reste optionnelle. « Mettez là si vous vous sentez à l’aise », conseille Lorena Gutiérrez. Tout dépend aussi du poste visé. « En marketing, la photo est conseillée car vous devez vous mettre en valeur. Et c’est un bon moyen pour le recruteur de se rappeler de vous », explique la senior associée. Si vous postulez aux États-Unis, optez pour une photo de vous souriant. Oubliez celle de votre passeport.
Votre anglais doit être irréprochable, et il est important de veiller à ne pas mélanger l'anglais britannique de l'anglais américain.

 

La structure du CV en anglais

  1. Personal Details (État Civil): Siuée en haut du CV, cette rubrique contient : le prénom et le nom, l'adresse (Home address), le(s) numéro(s) de téléphone (domicile et bureau), la nationalité.
  2. Career Objective (Objectif professionnel) Comme en France, cette rubrique permet de valoriser les éléments clés de votre CV. Située en haut, juste après l'État Civil, cette indication est généralement encadrée : vous indiquez votre projet professionnel et/ou le type de poste et responsabilités que vous souhaitez occuper. Elle peut aussi s'intituler Professional Objective.
  3. Education (Formation initiale) Il ne faut mentionner que les diplômes obtenus après le baccalauréat, dans l'ordre anti-chronologique en faisant bien attention à leur traduction. En effet, les systèmes éducatifs français et anglo-saxons n'ont pas toujours d'équivalence.
  4. Training (Formation continue): Il s'agit des formations suivies dans le cadre de votre activité professionnelle. Ne signalez que les plus significatives en durée. Cette rubrique peut aussi s'intituler Courses.
  5. Special Skills (Compétences particulières): À moins d'être significatives pour le poste, les compétences sont généralement mentionnées à l'intérieur de la rubrique Education ou dans la rubrique Work Experience. Il s'agit de vos compétences en langues étrangères et informatique.
  6. Work experience (Expérience professionnelle): C’est la rubrique la plus importante du CV, selon Coralie Girard-Claudon d’Approach People. Comme en France, il s'agit de distinguer les stages formateurs (training period ou intership) des autres expériences professionnelles que vous présenterez en commençant par le dernier poste occupé.

Pour chacune de vos expériences, pensez que le recruteur ne connaît pas forcément l'entreprise que vous citez. Il est donc utile de préciser son activité et d’évaluer sa performance, par exemple en parlant de ses réalisations (achievements) ou en chiffrant ses objectifs atteints (target). Pour cela, il est recommandé d'utiliser des verbes d'actions au prétérit. « Les anglo-saxons préfèrent qu’on leur donne des détails. Donc privilégiez la rédaction et non les tirets », conseille la senior associée de Michael Page.

Par contre, les recruteurs anglais n'aiment pas les trous inexpliqués. Il est préférable de donner clairement les raisons du changement de situation.

         7. Miscellaneous (Divers): Dans cette rubrique, sont généralement présentées toutes les activités extra-professionnelles, les centres d'intérêt (hobbies), la détention de permis de conduire. Aux États-Unis cette partie est fortement valorisée, selon l’associée du cabinet Page. « Mais attention à être raisonnable et à rester dans le cadre professionnel », conseille-t-elle. En d’autres termes, ne dévoilez pas des hobbies loufoques. Réservez-les pour l’entretien si le courant passe bien avec le recruteur.

        8. References (Références) : Rubrique inhabituelle en France, elle est indispensable dans les pays anglo-saxons où les recruteurs souhaitent pouvoir vérifier les expériences décrites.

Pour cela, vous devez fournir généralement deux noms (un professeur et un ancien employeur par exemple), avec leurs coordonnées. Pensez à les prévenir d'un éventuel appel. Si vous ne souhaitez pas communiquer ces coordonnées dans un CV, vous pouvez indiquer au recruteur qu'elles sont disponibles sur demande, en utilisant la formule suivante : References available upon request.

 

 

Les rubriques

État Civil : cette rubrique doit impérativement ne mentionner que les nom, prénom, adresse et numéros de téléphone (travail et domicile). Aucune information sur le sexe, l'âge, et la situation ne doit être apportée (en raison d'une loi sur la non-discrimination à l'embauche).
Objectifs : l'équivalent de Professionnal Objective pour le CV britannique, se dit Career Planning pour un CV américain.
Formation : il suffit de mentionner les diplômes des études supérieures. Dans un CV américain, il est possible de mentionner les jobs qui ont permis de financer les études, les recruteurs américains y sont sensibles.
Expérience professionnelle : il est nécessaire d'être précis dans la description de la mission (réalisations, chiffres, responsabilités), mais aussi dans les dates (mois/année) de chaque période d'activité.
Activités sociales : il est possible de faire une rubrique à part pour indiquer les occupations associatives, quelles qu'elles soient car elles sont très appréciées Outre-Atlantique.
Références : les références peuvent, comme au Royaume-Uni, être utiles à la candidature. Cependant, elles n'apparaissent pas dans le CV. Contentez-vous de la formule References available upon request.

 


Lexique :

Attention aux faux amis pour les intitulés de postes, le cas des commerciaux et des comptables

Un commercial sédentaire : Inside sale

Un chargé de clientèle : customer service representative / account manager/ account executive

Un comptable : accountant

Un fournisseur comptable : account payable

Un comptable client : account receivable

Un assistant de direction : personnal assistant

Autres :

Un poste : a position

Un objectif : a target

Entreprise : compagny

Salaire : fix salary

Mémoire : Dissertation topic

Lettre de motivation : cover letter

Entretien d’embauche : job interview

Collaborateur : colleague/co-worker

 

Lire l'article à sa source

Inscrivez-vous en 1 clic !

Vous possédez un compte sur l'un de ces services ? Inscrivez-vous en cliquant sur l'un d'entre eux !
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur En savoir plus