Lettre de motivation : les règles à connaître pour bien la rédiger

Contrairement aux idées reçues, la lettre de motivation reste un exercice exigé par la plupart des recruteurs. Pour bien la rédiger, quelques règles de base s’imposent. Découvrez tous nos conseils dans notre article.

Ringarde, la lettre de motivation ? À l’ère du partage d’idées en 280 caractères et des réseaux sociaux professionnels, on pourrait penser que cet exercice est devenu obsolète. Une étude de la Dares datant de 2017 montrait pourtant que 60 % des recruteurs demandaient systématiquement ce document. La lettre de motivation écrite reste encore aujourd’hui le meilleur moyen pour un candidat d’argumenter sur les raisons qui l’ont poussé à postuler. Et pour les profils atypiques ou en reconversion, c’est une véritable chance que de pouvoir accompagner son CV d’explications plus claires par ce biais.

Misez sur un plan inratable pour bien rédiger sa lettre de motivation : vous, moi, nous

Un recruteur consacre peu de temps à votre candidature, il vous faut donc être bref et clair, avec un plan en trois parties recommandé.

>Vous

Un premier paragraphe est consacré au « vous » pour montrer que vous savez à qui vous vous adressez. L’idée n’est pas de rappeler l’historique de la société mais d’évoquer un ou deux éléments précis qui ont retenu votre attention car correspondant à votre domaine de compétences. Un petit travail d’investigation s’impose : site Internet de l’entreprise, brochures, réseaux sociaux…

>Moi

La deuxième partie, « je », sert à expliquer en quoi vous êtes concerné. C’est là qu’il faut sortir un ou deux éléments du CV et de les développer. Le recruteur doit apprendre quelque chose de nouveau, être piqué au vif. A vous d’éveiller sa curiosité. Soulignez les détails qui font de vous un candidat unique et intéressant.

>Nous

La troisième partie est celle qui doit permettre de lier les deux premières en « nous ». Un exercice au cours duquel vous devez montrer ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Avez-vous déjà des idées pour faire évoluer le poste ? Comment envisagez-vous les premières missions qui vous seront confiées ? Un travail de séduction autant que de projection.

Conseil : la lettre de motivation ne sert pas non plus à montrer que vous avez les compétences requises pour le poste mais pourquoi votre profil colle autant aux besoins de l’employeur. Par un travail d’analyse fine de l’annonce d’emploi, vous devez faire en sorte de cocher toutes les cases des attentes du recruteur. En somme : mettez-vous à sa place et cherchez à ce qu’il ne puisse faire autrement que de vous visualiser au poste à pourvoir.

Justifiez votre parcours dans votre lettre de motivation

L’objectif de la lettre de motivation n’est pas de décrire linéairement votre parcours, ce qui viendrait en doublon du CV et risque d’ennuyer le recruteur. Pour éviter cet effet catalogue, vous devez chercher à en faire ressortir une cohérence en explicitant ce parcours et en justifiant vos choix. Vous pouvez dire par exemple pourquoi vous avez choisi telle spécialisation au moment de votre formation ou raconter votre décision de quitter une entreprise pour répondre à de nouveaux challenges.

Valorisez ce qui n’apparaît pas dans votre CV

La lettre de motivation doit également servir à aller au-delà du CV en insistant, à travers des exemples, sur des compétences qui n’y apparaissent pas forcément, ou pas suffisamment, et qui peuvent correspondre à ce que le recruteur recherche : rigueur, capacité à travailler en équipe, créativité…

Travaillez la présentation de votre lettre de motivation

De même qu’une tenue correcte est exigée le jour de l’entretien, votre lettre de motivation doit être soignée : police de caractère classique (Time New Roman, Verdana, Century Gothic, taille 10 à 12), texte justifié avec des paragraphes courts et aérés, formules de politesse. Privilégiez un format PDF que vous joindrez à un email ou à une candidature en ligne. Indiquez en en-tête votre nom et celui de la personne à qui vous vous adressez, en prenant soin de l’envoyer au bon destinataire. Si vous répondez à une offre d’emploi par mail, c’est aussi en en-tête qu’il vous faudra indiquer sa référence.

Soignez l’orthographe et le style

D’après un sondage OpinionWay révélé début 2019, 52 % des DRH interrogés affirmaient que le niveau en expression écrite a pu jouer dans la mise à l’écart d’une candidature. Attention donc à bien soigner l’orthographe en redoublant d’efforts sur les coquilles ou les fautes d’accord. Veillez surtout à bien soigner l’accroche car ce sont les premières phrases qui vont prioritairement retenir l’attention du lecteur. Maintenez ensuite un style direct en privilégiant les phrases courtes aux longues tirades remplies de subordonnées.

 Lire l'article à sa source.

Inscrivez-vous en 1 clic !

Vous possédez un compte sur l'un de ces services ? Inscrivez-vous en cliquant sur l'un d'entre eux !
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur En savoir plus